Unité de Chimie Environnementale et Interactions sur le Vivant (EA 4492), ULCO – MREI 1
145, Av. Maurice Schumann
59140 Dunkerque

Equipe : Chimie supramoléculaire

 

Nos recherches portent sur le développement et l’utilisation de molécules cages (cyclodextrines, éthers couronnes) pour le piégeage et la détection de polluants organiques et inorganiques.

Ces recherches nécessitent, dans un premier temps, la synthèse et la modification de nouvelles molécules hôtes, dans le but d’optimiser leurs propriétés de piégeage, de solubilisation ou de sensibilité spectrale. Afin de nous inscrire dans une véritable démarche de développement durable, ces synthèses sont en particulier développées par des méthodes non conventionnelles (micro-ondes, ultrasons), en solution aqueuse, voire en l’absence de solvant.

Par ailleurs, les applications associées aux molécules cages étant largement conditionnées par la stabilité des complexes formés avec les substrats, la compréhension des mécanismes impliqués lors de la reconnaissance s’avère essentielle pour le « design » de nouveaux composés et constitue donc un axe fort de notre recherche académique. Dans ce cadre, nous développons des méthodes innovantes de caractérisation (spectroscopies optiques, headspace, microcalorimétrie de titration isotherme), que nous confrontons à la simulation des complexes par mécanique moléculaire et mécanique quantique.

L’application des édifices supramoléculaires ainsi formés est alors menée selon deux axes principaux :

  • Développement de matériaux organiques et hybrides pour le piégeage et la détection de polluants

Nos travaux de recherche consistent à développer de nouveaux matériaux organiques et/ou hybrides en associant pour ces dernières des matrices siliciques et des molécules cages fluorescentes, dans le but d’aboutir au piégeage et à la détection de polluants gazeux (COV) ou de cations métalliques (FeIII). Le développement de ces structures fait appel entre autres aux procédés sol-gel, notamment pour l’élaboration de silices organisées.

  • Développement de méthodes de remédiation

Parmi les procédés de remédiation actuellement disponibles, l’une des principales limitations reste la faible solubilité des composés organiques hydrophobes dans l’eau. Nos travaux de recherche consistent à développer des méthodes innovantes adaptées aux composés organiques hydrophobes (COV, POP…) basées sur les propriétés de complexation et de solubilisation des cyclodextrines (CD).

 

Site web : http://uceivfr.univ-littoral.fr/

 

Membres de l’équipe chimie supramoléculaire :

S. Fourmentin             Pr
D. Landy                     Pr
F. Cazier                     MCF
F. Delattre                   MCF
I. Mallard                    MCF
S. Ruellan                    IGE